Chère CAF

Chère CAF,

Merci pour ton courrier. En ce moment, la boîte aux lettres est bien souvent vide et c’est toujours un plaisir quand, enfin, un courrier arrive. Dans ce courrier, tu demandes de mes nouvelles : mon extrait KBIS, les statuts de ma société, mon bilan comptable et mon avis d’imposition. Je te rappelle que je ne suis que auto-entrepreneur, je n’ai donc pas tous ces documents. Et pour ceux que j’ai, évidemment, ils sont disponibles auprès des autres administrations, pourquoi ne prends-tu pas contact avec eux directement via ton réseau informatique, cela pourrait éviter d’utiliser autant de papier ? Mais on n’est pas à 10 feuilles près…

2016-06-caf.jpg

Comment en sommes-nous arrivés là ?

J’avais fait une simulation sur ton site, parce que je passe des heures et des heures à bosser (des boulots que j’adore, ouf !), mais il se trouve qu’un paquet de ces heures ne sont pas payées dans notre système économique actuel. C’est comme ça. Je ne dépense pas grand-chose, je n’achète pas de vêtements de marque, je n’ai pas le dernier Iphone, je ne pars en vacances que dans la famille… Je suis très heureuse comme cela, ce sont des choix. Mais voilà, j’ai quand même des frais : logement, assurance, voiture… Bref, comme tout le monde.

Après cette simulation en ligne, tu m’as envoyé ce courrier pour en savoir plus sur moi.  J’espère que tu comprendras pourquoi, pour cette fois, je ne répondrai pas à ton courrier. Et pourquoi je vais, comme avant, continuer à me débrouiller sans toi.

Et puisque tu voulais avoir de mes nouvelles, sache que je vais bien. Et si ce que je fais t’intéresse vraiment, visite donc mes sites internets principaux : revis25.wordpress.com et www.hippactus.com.

Bien à toi,

Manon

PS : ne t’inquiète pas, ton courrier sera recyclé afin qu’il puisse avoir une deuxième vie

Publicités

Bonne année 2016 !

Je vous souhaite une très bonne année 2016.  Que l’année vous apporte la santé, plein de petits bonheurs et de projets concrétisés !

2016-01-bonne-annee2

Malgré quelques articles commencés mais jamais terminés, ce site n’a pas bougé d’un iota depuis juin 2014. Ce n’était pas l’envie qui manque pourtant. Il faut croire que j’ai manqué de temps, ou de rigeur diront certains. Alors, je profite d’une mise au point faite en ce début d’année à l’intention de mes proches, pour faire le point ici. Je reprends le même texte, j’y enlève la (grande) partie concernant mes enfants et je laisse le reste.

Lyme

De mon côté, je commence l’année avec la découverte d’une sérologie positive à Lyme. La maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par les tiques qui touche bien plus de monde qu’on ne le pense. D’ailleurs, beaucoup de personnes sont touchées sans jamais le savoir. Parfois aucun symptôme n’apparait jamais et parfois, au contraire, c’est la galère au bout de quelques mois ou quelques années (douleurs articulaires, problèmes cardiaques et/ou neurologiques). C’est une maladie complexe car protéiforme et n’agissant pas de la même manière chez tout le monde. Je suis en phase 1 et donc sous traitement, l’évolution vers les phases suivantes de la maladie est très rare. C’est une maladie pour laquelle on n’est jamais immunisé et qui peut revenir dès la prochaine morsure de tique. Mais voilà, je ne vais pas m’arrêter d’aller dehors, de me balader en forêt avec mes enfants, de répertorier les décharges sauvages pour les dénoncer, etc, juste parce que j’aurai peur d’une tique. Si j’en parle aussi ouvertement, c’est parce que nous sommes très peu informés sur cette maladie pourtant courante. D’en parler me permet de vous informer.

Les MOOCs

Mon travail en tant qu’ingénieure pédagogique multimédia pour la startup Unow m’occupe encore une partie de mon temps. Je viens tout juste de terminer une mission que je commence déjà la suivante : il s’agit de la troisième édition d’un MOOC (cours en ligne global-mooc-3-2016massif, gratuit et ouvert à tous) consacré à la géopolitique. Ce cours, intitulé « Penser Global », est dirigé par un professeur chevronné et passionnant, Mr Yves Schemeil. L’objectif de ce cours est de permettre une meilleure compréhension des changements qui se produisent dans le monde et des différents moyens de parvenir à un ordre international plus harmonieux, rien que ça ! (Pour en savoir plus et même vous inscrire, oui, oui, vous pouvez tous vous inscrire, c’est gratuit, c’est par ici http://global.grenoble-em.com/)

Vie associative

En parallèle, je m’implique de plus en plus dans la vie associative. Après avoir co-construit le sel (système d’échange local) du Lomont, qui réunit, après un peu plus d’un an d’existence, un petit groupe d’une trentaire d’adhérents, après avoir co-organisé la première gratifieria (marché gratuit) du canton, puis co-piloté l’évènement Alternatiba Nord Franche Comté dont le but était de montrer localement toutes les alternatives au changement climatique, après avoir participé à l’organisation du TEDx de Belfort, continuer à m’investir régulièrement dans l’association de développement local logo-bestFortissimo et créer le site internet de l’association SOS Les rivières comtoises, j’ai voulu aller plus loin pour parvenir à l’objectif sincère de faire évoluer la conscience écologique des habitants du coin.

Grand projet 2016

 Ainsi est née l’association de protection de l’environnement REVIS (recyclage, environnement, valorisation, insertion, solidarité) dont les premières activités sont de répertorier les décharges sauvages (et elles sont nombreuses dans le secteur !), de monter un média de proximité basé sur le développement durable (ça s’appelle Hipp’actus, c’est visible ici hippactus.com et nous avons obtenu le soutien du ministère de la culture et de la communication pour ce projet), et de mener des actions d’éducation aux médias et à l’environnement dans les écoles… Dans les mois à venir, nous projetons d’ouvrir une ressourcerie associative et, si ça marche, nous caressons l’espoir de créer un puis des emplois en insertion.

Piano

A côté de cela, pour me détendre entre deux sessions de travail et pour ne pas sombrer dans un burn-out (que je me serai moi-même créé !), j’ai opté pour le piano, jusqu’à plusieurs heures par jour quand les enfants ne sont pas là. Je n’apprends pas à en jouer, je compose des chansons. Et les musiques que j’écris sont autant de bornes qui jalonnent ma nouvelle vie depuis un an et demi.

Le plus important : les rencontres et les amis

Et pour finir et bien que je sois certaine d’avoir oublié de nombreuses choses, dont des essentielles mais qu’il faut bien savoir s’arrêter un jour, j’ai également rencontré de magnifiques personnes ces 18 derniers mois. J’ai fait la connaissance de nouveaux amis, notamment grâce à ce tissu associatif. Des personnes merveilleuses avec qui je peux rire, échanger, évoluer, découvrir et partager. Et que j’espère pouvoir vous présenter un jour.
Tous mes voeux pour 2016.
Manon